Semaine du 17 Janvier 2020

Journal du 14 janvier 2020, Courrier à mon député : jugement rendu récemment sur la redevance sur la diffusion de musique libre (commentaires)

La SACEM récupère de l’argent, alors quelqu’un décide d’en parler à un député. En fait, plusieurs députés, parce qu’il a la flemme de regarder qui est son député.

Quelqu’un accuse l’auteur de désinformation, parce qu’il parle de “musiques libres” et non de “musiques libres de droit pour usage commercial”. On lui rétorque que son message est désobligeant, alors il répond en considérant les gens comme des faux libristes, et qu'à cause de gens comme ça, les députés finiront par croire que macOS est libre comme Linux car gratuit également.

Certains racontent leurs déboires avec la SACEM. D’autres ne voient pas trop où est le problème évoqué par l’article, à part que la SACEM a un monopole.
Les gens font un effort et lisent la décision de justice, et se rendent compte que le postulat de départ posé par l’article est exagéré (un magasin a dû payer la SACEM au titre d’une redevance obligatoire, que les artistes soient à la SACEM ou non). Quelqu’un accuse les journalistes de dire de la merde.

Un débat a lieu sur si les artistes ont une âme, à savoir s’ils peuvent se sentir lésés par la SACEM qui décident de faire des choses à leur place. Le débat se déplace ensuite sur le sens du mot “droit”. Une personne fait 5 longs paragraphes pour dire qu’il n’a pas insulté quelqu’un.

Journal du 14 janvier 2020, Petit défi Python (commentaires)

Quelqu’un s’ennuie, alors il propose aux autres de s’amuser à casser des trucs en Python. Aucune récompense n’est promise, pas même de “good boi”.

Des gens utilisent une vieille version de Python et se plaignent que le programme ne fonctionne pas.

Journal du 14 janvier 2020, term2web : un terminal sur le Web (Python) (commentaires)

Deuxième épisode de Crimes en Python, voici un moyen de faire du texte coloré dans une page Web.

Dans les commentaires, on se demande quand est-ce qu’on pourra utiliser Linux sur une page Web, et c’est déjà le cas. L’auteur est toujours en liberté.

Journal du 15 janvier 2020, KHTML c’est fini (commentaires)

KHTML, l’ancêtre de WebKit (utilisé par Safari, Epiphany/GNOME Web et BadWolf) n’est plus maintenu.

Les membres du CCMA (Collectif C'était Mieux Avant) sont présents dans les commentaires, et regrettent que WebKit/Blink et Gecko embarquent un moteur JavaScript aussi lourd (un demi-gigaoctet de RAM et autant de disque).

Quelqu’un s’inquiète qu’avec la mort de KHTML, la diversité des moteurs de rendu disparaissent, et que Blink (utilisé dans Google Chrome, Vivaldi, Brave, Microsoft Edge…) ne soit le seul et unique moteur pour tous les navigateurs Web. Un autre le rassure en lui montrant que Blink est libre, contrairement à Trident d’Internet Explorer.

Journal du 17 janvier 2020, Une image disque hybride, simultanément FAT et Ext2/3/4 (commentaires)

L’article commence par “Truc de geek”, mais c’est plutôt “Je veux remettre le concept des CD compatibles Windows et Mac au goût du jour”.

Les gens ne savent pas lire.

Début Janvier 2020

Bonne année 🍾 Happy GNU Year 🥂 Meilleurs vœux 🎆 Joyeuse bidouille 🎋 Saine curiosité 🎊 Sérénité des commentaires 🎁 Bienveillante (auto)modération 🎉 Joie de recevoir des contenus 🎄 Bonheur de contribuer ☃️ Plaisir d’écrire 👍 Liberté 💟 Douce sérendipité.

Hum.

Journal du 1er janvier 2020, 2020, l’année du coincoin ! (commentaires)

\ _o<{KOIN!}

Quelqu’un se plaint que des gens aient downvoté son image de deux gnous disant Happy GNU Year.
La liste des œuvres qui arrivent dans le domaine public est donnée, et un débat a lieu sur s’il faut dire « tomber dans le domaine public », « entrer », « accéder » ou « s'élever » alors que la seule chose qu’il faut comprendre, c’est que les ayants-droits ne peuvent plus te faire chier sur un remix ou le téléchargement de l'œuvre.

Un intellectuel rappelle que 2020 n’est pas le début d’une nouvelle décennie. Des éléments sont avancés pour montrer qu’il a tort. De plus, on s’en fout.

Journal du 6 janvier 2020, Tout cela me fatigue… (commentaires)

Un trentenaire se plaint que les logiciels d’aujourd’hui utilisent plus de 256 Ko de RAM, et c’est la faute des développeurs JavaScript qui achètent plus de RAM au lieu d’optimiser leurs programmes. Comme l’ardéchois, il se plaint de ne pas avoir la fibre.

Les gens sont d’accord (et vite fait moi aussi, mais pour d’autres raisons) et jettent la faute sur le marché. On a pas le temps pour optimiser, Didier.

Quelqu’un se vante d’utiliser vim et se moque de VSCode et son giga de RAM au démarrage. Quelqu’un ose critiquer vim et est downvoté.

Certains utilisent des ordinateurs et des serveurs vieux de 10 ans et veulent nous le faire savoir. D’autres nous racontent quand ils ont touché à un Amiga.

Un développeur a abandonné le métier il y a un an et demi et envisage de devenir ébéniste. Carrément. Les raisons ? Non-respect du sacro-saint RGPD, le cloud, le salaire, l’optimisation du temps et non du logiciel.

Y’a beaucoup trop de commentaires, mais globalement ça parle d’obsolescence programmée, que c'était mieux avant, et qu’on va tous mourir. Le dernier point est vrai.

Journal du 13 janvier 2020, C’est quoi ce bordel dans les CPU. (commentaires)

Dans la même lignée, quelqu’un ne comprend pas pourquoi il existe autant de processeurs différents chez Intel et AMD, alors qu’il veut juste faire de la bureautique. La réponse donnée par Linuxfr : il faut lire CanardPC Hardware pour pas se faire avoir.