Semaine du 6 Décembre 2019

Vive la grève.

Journal du 2 décembre 2019, Créer son service perso de messagerie accessible n’importe où et sur n’importe quelle plateforme (commentaires)

*insérer ici une blague sur le serveur mail d’Hillary Clinton*

Les gens se compliquent la vie, et une personne en fait un article. Le titre lui-même est plus complexe que ce qui est écrit dans l’article, qui consiste à dire qu’on utilise un client mail dans le navigateur web.
Un visiteur venu d’ailleurs se plaint d’habiter en Chine. C’est d’ailleurs étonnant que Linuxfr ne soit pas censuré dans ce pays.

Journal du 3 décembre 2019, Dégradation de la France (commentaires)

La France n’est pas remplie de personnes compétentes, ce qui est prouvé par l’existence de Linuxfr. L’article parle du rapport Pisa, et il est difficile de voir comment c’est lié au logiciel libre.
L’auteur s’improvise sociologue, et ça ne lui réussit pas. L’envie de lire les commentaires est absente, mais sont évoqués pèle-mêle : les gilets jaunes, un débat sur des statistiques avec des graphiques, “ça veut rien dire ce rapport”, les Fatals Picards, la fessée, “attention je ne me base sur aucune source.”

Journal du 4 décembre 2019, Écriture inclusive, féministes et Wikipédia (commentaires)

Un énorme tocard se plaint que des femmes puissent entrer au conseil d’administration de Wikimedia France et proposer un sondage. L’auteur se plaint dans les commentaires que ces gens écrivent des pages sur des femmes que l’Histoire a effacé. ok boomer.

Visiblement, un libristux ne sait pas lire, puisqu’il considère l’article sans parti pris.
Un féru de linguistique avertit des dangers de l’écriture inclusive, car si on l’utilise, on court vers la perte de sens et notre manager au bureau pourra nous manipuler.

Linuxfr se plaint que l’écriture inclusive est illisible, notamment pour les personnes dyslexiques, mais c’est les premiers à écrire “Anéfé” pour “en effet”. Ou à faire des blagues du style “des structur-e(e)-s oppressi-ve-f-s, merci-e à toi-e de corriger”.
Est discutée pour la énième fois, à chaque fois que l’écriture inclusive est abordée, la question de si “un cycliste” est masculin ou neutre.

Georges Abitbol, l’homme le plus classe du monde, se plaint que des gens puissent créer des pages sur Wikipédia. Un autre, un peu moins classe, propose de forker le projet en le nommant “couilledia, l’encyclopédie qui en a”. Dans ce sens, quelqu’un propose qu’au lieu de faire des articles sur des femmes oubliées de l’Histoire, on note quels personnages historiques se touchaient la nouille.

Quand l’auteur est confronté au fait qu’il est biaisé, que son discours est basé sur des exagérations et des inventions, il répond qu’il connaît très bien le fonctionnement de Wikipédia. Ce qui n’empêche pas d’avoir une haine profonde des féministes, les mots-clés utilisés pour le journal (féminisation féministes intégrisme secte) ne faisant qu’aggraver son cas.

Journal du 4 décembre 2019, Le « trou de la Sécu » est une volonté publique (commentaires)

L’article a droit de cité sur Linuxfr parce que la Sécu a été inventée par Richard Stallman. C’est un long article d’économie, or je ne fais pas d’économie. Du coup, allez lire les commentaires par vous-même si vous avez envie de lire du vide.

Journal du 4 décembre 2019, Saison de calendriers de l’Avent (commentaires)

C’est l’heure de se réunir en famille (sauf ici), et pour préparer cette période, Linuxfr propose plusieurs calendriers de l’Avent non comestibles.
Une image de Macron avec son calendrier de l’Avent est postée en commentaires.

Journal du 5 décembre 2019, Le sujet dont tout le monde a envie de parler, mais qu’on n’ose pas. (commentaires)

C’est la réforme des retraites.